Chez Jeanette

100-ea-1-jeannette

Adresse : 47 Rue du Faubourg Saint-Denis, 75010 Paris

Téléphone : 01 47 70 30 89

Lieux prisé des hipsters stagiaires pour sa supposée branchitude temporaire, ce qui justifie de la nourriture bas de gamme à des tarifs prohibitifs. Je passe sur le style et le volume musical en adéquation avec ces dégénérés. C’est vraiment dommage, car avant son invasion par ces ignobles parasites, c’était un endroit tout à fait fréquentable.  Ou comment transformer un bistrot parisien en four à merde.

Donc : mérite qu’on s’y arrête pour vomir sur leurs tables. Et puis qu’ils se rasent leur putain de saloperie de moustache de pédophile.

Publicités
Cette entrée a été publiée dans Bar. Bookmarquez ce permalien.

17 réflexions sur “Chez Jeanette

  1. Très marrant. J’ai deux adresses à te proposer si tu te sens d’aller y faire un tour et d’en faire la critique :
    – Le petit St Martin, rue du Fb St Martin: le lieu est exclusivement fréquenté à la sortie des bureaux par les hipsters prétentieux d’une célèbre agence de pub située en face ;
    – Le fish and chips du 39 rue des Vinaigriers, qui te propose de déguster la plus dégueu des malbouffes anglaise, à un prix exorbitant, et entouré d’insupportables hipsters

  2. Non mais.. j’ai bien envie de te demander, que vas tu foutre chez jeanette si tu sais pertinemment que oui, c’est un repère à hipsters? Si tu les méprise tant que ça, va donc boire ta petite mousse dans ton PMU favori, ne te fais donc pas de mal. Gros bisous !

    • Cher « ASTUCE CONSEIL BONJOUR »
      J’aurais envie de répondre à la place de cet humble auteur.
      On peut se retrouver dans des lieux sans avoir aucune envie d’y aller, multiples sont les possibilités. Je me suis retrouvée certaines fois contre mon gré dans ces infâmes repères: il suffit par exemple de rejoindre un ami entouré de sa bande de pote qu’on ne connait pas pour avoir la bonne fortune de déguster une bière pisseuse -que même la 33 export elle est meilleure- dans une salle glauque surpeuplée de trous du cul au regard hautain, le tout pour la modique somme de 5 ou même 7euros (!) et de l’inlassable commentaire décérébré de l’habitué volé avec son consentement sur la qualité « cool » de ces lieux infects.

      Le champs lexical des excréments et autres humeurs corporelles est tout à fait de circonstance, et la violence anti-bourgeoise des critiques ne fait que rétablir la vérité sur des gros mensonges répétés par un troupeau de d’individus sans jugement.

  3. Inconnu qui rédige ce blog, continue, ne change rien, çà fait du bien, on se sent moins seul.
    Sinon, il y a le Mansart, le Progrès voire toute la rue de Bretagne, le café Craft, etc….
    C’est un puit sans fond d’endroits immondes.

    • Le Progrès mérite en effet un article sur ce blog, il s’agit là d’un des plus grands repères de hipsters de la capitale, pendant la Fashion Week on a envie d’en arroser la terrasse à coup de kalash.

  4. Ah tous ces messages de gens mal à l’aise à l’idée qu’on critique leur petite capitale. Foutez-lui la paix et allez vous faire mettre ailleurs. Il a parfaitement raison tout ceci est surestimé

  5. Je découvre seulement ton blog et dès la première page, je me suis demandée « est-il allé chez Jeanette ?? »

    Et oui, ça n’a pas raté.

    Je prends le temps donc de commenter cet article pour en rajouter une couche : Chez Jeanette a été une des pires expériences de restau de ma vie.

    Un « patron » qui te toise dès que tu passes la porte et fait tout pour te faire comprendre que t’as pas le profil et qui après 30min d’attente te place sur une mini-table à 1m50 des cuisines. S’en est suivie un « serveur » qui te répond « ben y a du blanc et du rouge » quand tu demandes un conseil pour le vin. Enfin une grognasse en guise de serveuse qui s’applique à te taper dans ta chaise à chacun de ses passages, passe volontairement 10min à 50cm de ta table à écouter ta conversation tout en t’envoyant 70db d’un rangement de couverts inopinés et qui va finalement te balancer à son boss parce-que tu oses faire une remarque.

    GROS MALAISE

    Un truc à perdre son plan baise si t’as pas fait pété le décolleté pour adoucir le scénario.

    Burn them all

  6. Vous devez tous être horriblement complexés par votre physique, pour vous sentir aussi mal à l’aise dans ces endroits (chez jeannette, le mansart, le sans-souc’, le carmen et j’en passe), ce qui prouve bien qu’avant de juger ces bars, vous feriez mieux de faire votre propre introspection, et vous demandez ce qui ne tourne pas rond chez vous! A vous lire on se croirait dans un cercle de frustrés anonymes. Sans parler de votre soit-disante nostalgie des PMU de quartiers: si cela vous manque tant, la rue du faubourg Saint-Denis regorge de ce genre de bars, mais je doute votre réel attrait pour ce genre d’endroits où la population se résume à des turcs, albanais, égyptiens ou encore souteneurs buvant des cafés. En outre, à vous entendre, un profil est requis pour pénétrer dans ce genre de bars: encore une preuve de votre complexe d’infériorité, l’entrée ne vous sera pas interdite et vous ne serez pas maltraité si vous n’êtes pas mannequin. Par contre, il est possible que vous soyez moins bien servis si vous arrivez remplis de vos clichés, car un barman ou un serveur se rend très bien compte de l’état d’esprit d’un client, ainsi ne vous offusquez pas car croyez moi vous êtes de loin les pires clients de tous ces bars. Alors posez-vous les bonnes questions, car à force d’être mal accueilli, il se pourrait bien que vous soyez à l’origine du malaise. Et concernant votre haine des hipsters, elle prouve bien que vous êtes au moins autant attachés à l’image qu’eux, à la différence qu’ils assument leur choix tandis que vous stagnez dans votre haine et votre médiocrité.

    Bien à vous (un ancien de la maison)

    • Je t’envoie une photo si tu fais de même.
      Tu verras ni un laideron ringard, réac, ni une frustrée hater comme on le dit si bien.
      Creuse ton humour cher ami et sois, aussi, objectif certains endroits sentent le snobisme l’entre-soi ce qui est peu sain….
      Par ailleurs, pas de problème ni de complexe pour y rentrer mais un certain constat.
      Alors ton mail et je te livre ma face.
      Ancien de quelle maison au fait ?

      • Mon post n’avait aucune portée humoristique, Elga! Je remarque juste qu’il y a dans la plupart des commentaires une haine disproportionnée, dépourvue de réelles arguments. Les gens semblent se défouler sur ce site. Je pense que la meilleure façon de profiter de ces endroits, est d’y aller en oubliant ses clichés, et en arrêtant de se complaire dans un jugement perpétuel. Et il ne faut pas oublier, que ces bars sont avant tout des endroits à la cool avec un staff jeune, donc forcément le service ne sera pas des plus académiques, mais là n’est pas l’enjeu.
        Ah et je suis un ancien de chez jeannette Elga!

      • Je parlais de ton humour, ce site est du 2nd degré avec un aspect plutôt réaliste.
        Certes les staffs sont jeunes mais la population peut être poseuse et les serveurs avoir pris la grosse tête car ils servent dans les temples de la branchitude ( tu travailles où maintenant au floréal, chez justine, aux triplettes à belleville ?) 🙂
        Je te donnerai mon mail quand tu m’auras fourni le tien, çà s’appelle la galanterie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s