Dédé la frite

dédé

Adresse : 52 Rue Notre-Dame des Victoires, 75002 Paris

Téléphone : 01 40 41 99 90

A mi-chemin entre une cantine et un espace autogéré, l’endroit se veut sans prétention avec ses banquettes éventrées et ses tables en formica.  Si les croque-monsieur pas cuits et les frites molles et marrons éveillent plus le souvenir de la cantine d’antan, les toilettes tiennent plus de l’espace autogéré. On y pénètre comme dans la caravane d’une diseuse de bonne aventure, c’est-à-dire par une espèce de rideau de porte fort laid et couleur dégobillon. En face de soi, une poubelle qui vomit du papier essuie-main et, de part et d’autre, deux chiottes sans abattants maculés de pissat et du carrelage constellé de papier rose détrempé. Nul besoin de mentionner qu’on y hésite même à pisser, de peur de voir une bêbête cafardisante nous sauter à la gorge.

Qu’on leur bourre leurs frites marron dans l’urètre pour voir si elles ressortent jaunâtres.

Publicités

19 réflexions sur “Dédé la frite

  1. Un article vraiment merdique qui me laisse penser qu’il s’agit d’un pauvre petit bobo refoulé qui prend plaisir a critiquer des endroits qui le sont bien.

  2. ahahah. Pas faux. pas vrai. on s’en fout. Dédé la frite ne mérite pas qu’on s’y attarde, ni qu’on dégueule dessus. C’est quand même drôle parce qu’un peu vrai tout de même

  3. Cher blogueur, vous devez habiter le même quartier que moi vu vos cibles. Sachez que j’ai publié les restos beUrk. Nous devrions donc nous entendre sur quelques lieux. Ce pauvre bar Dédé mérite bien son article.

    • Balance le lien des restosbeUrk s’il te plait, je ne le trouve pas!
      PS: le gérant doit déjà être dans les commentaires! Et bien cher monsieur, c’est bien fait pour votre gueule! Yen a marre de se faire niquer par les restaurateurs! Sans déconner, marre marre marre! La révolution est proche!

  4. Les pakistanouches exploités au fin fond de la cuisine de ce bar de merde font cuire les frites surgelées dans de l’huile de vidange. N’y allez pas.

  5. Cher Monsieur Alf,
    Je vous aime autant que je hais Paris.
    C’est à dire, beaucoup.

    Pourquoi ne pas venir faire un tour plus au sud, dans la merveilleuse ville qu’est Avignon ? Et pourquoi pas pendant le festival, afin de rajouter du piment-gossesales-sueur-gras-comédiensratés à la tâche ?
    Nous bénéficions des meilleurs bars & restaurants de France, certifiés de leur appellation « Label Pute », l’original !
    Huile d’olive à la salade, pizza garniture tomates et poils de cul, croque-monsieur goût bite, pâtes cuites au liquide de refroidissement, lasagnes-fourre-tout, ratatouille au suppositoires, cocktails goût fondsdebouteilles, café goût arabe séché au soleil, bière chaude, et autres délicates et succulentes saveurs du sud.

    Je me demandais également depuis quand était-il autorisé aux déficients mentaux de travailler dans des bars en tant que serveur ou patron, plutôt que vide-chiottes ou classe-factures ? C’est scandaleusement intolérable et cela mériterait que la Police du travail en soit avertie.

    Gros bisous dinstingués, @ plus dans l’bus.

  6. Mec, tu bosses dans une banque sur les boulevards ou quoi ? Tu décris tous les lieux où mes collègues me proposent de « prendre un verre avant d’aller au ciné voir le dernier Marvel ». Si c’est le cas, peux-tu me filer tes excuses pour ne jamais accepter ? Ca fait un plusieurs mois que je refuse et je pense qu’ils commencent à se douter de quelque chose.

  7. Salut, moi j’habite Belleville et je connais plein de lieux à chier pétés de bobos infectes où la gastro est garantie, la déco file la leucémie et la clientèle est digne d’un RER pour le Vel D’Hiv. Je suis prêt à écrire pour votre blog si ça vous intéresse car j’ai une vie de merde et mon docteur dis que c’est bon pour moi de dire du mal des choses.

  8. Je confirme, sinon l’indigence du bar, au moins celle des frites, sans doute les plus dégueulasses de Paris, un truc que le pire des Döner n’oserait pas servir.
    La bière est dégueu et mal tirée, et le personnel aussi affable qu’une pervenche martiniquaise pendant son reflux gastrique.

  9. HAHAHAHAHA je me marre !
    Dédé la Frite est mon QG, les frites y sont excellentes, les plats sans prétention et pas chers du tout.
    Evidement c’est un endroit d’une simplicité extrème et attachante. Evidement il ne faut pas avoir un ego démesuré pour y mettre les pieds. laissez donc les gens humble et sympa profitez d’un moment de convivialité simple et retournez donc vous vautrer dans votre autocomplaisance et vos jugements à deux balles.
    PS : et pourtant je suis une petite bourgeoise coincée ayant aussi ces habitudes chez Angelina, ni bobo, ni hipster, vraiment bourgeoise coincée tradi.
    Quand les toilettes ne sont pas propres, alors il faut juste ne pas s’assoir dessus et ne rien toucher, s’armer d’un gel hydroalcolique et tout se passe bien d’habitude !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s