James Hetfeeld’s Pub

hetfeelds

Adresse : 17 Boulevard Poissonnière, 75002 Paris

Téléphone : 01 44 82 06 79

Bon, déjà ça commence mal… Même si on se doute bien que la faute d’orthographe à Hetfield est volontaire quand on connaît la propension de Metallica à traîner le tout venant en justice (for all ?), on se demande bien comment il se fait qu’il existe encore des gens pour nommer un bar du nom du frontman du quatuor de ploucs californiens le plus surestimé de l’histoire du rock.

L’ambiance de ce « pub », c’est un peu comme une chanson de Metallica, à savoir virile et un peu gay. Derrière le bar on se pouponne, on papote chiffons (t-shirts Harley Davidson, Jack Daniel’s, Broie du Noir, etc.), on se recoiffe, mais, en attendant, pour nous autres de l’autre côté du zinc, le service est d’une lenteur prodigieuse. Les écrans plats nous rappellent à quel point on est content de ne pas posséder de télévision ; ils diffusent tantôt des clips de K-maro, tantôt des « rare footage » de Metallica pendant l’enregistrement de l’album Reload, avec Lars Ulrich en train de chier derrière un arbre ou James Hetfield qui change une roue de son pick-up de fermier. De manière générale, l’endroit n’est pas spécialement un repaire de métalleux, mais plutôt un lieu d’afterwork pour CSP moins ou un rendez-vous d’anniversaire pour cadres médiocres en costards C&A.

Qu’on leur fasse écouter en boucle « Anesthesia pulling teeth » jusqu’à ce que mort s’ensuive.

Publicités

24 réflexions sur “James Hetfeeld’s Pub

  1. Mec, une seule critique, constructive:

    Faut que tu vienne un peu rive gauche voir toute la merde qu’on sert aux touristes et aux parisiens! ca diversifiera un peu plus tes sujets!

  2. Je ne suis pas d’accord avec toi Germaine il y a tellement à faire rive droite.
    Cependant c’est vrai, j’aimerais que notre critique préféré traverse la seine et se rende prochaine au Wanderlust. Il y a tant à faire sur cet établissement que ce ne pourra qu’être magique.

  3. Je découvre ce site au concept attrayant. C’est franchement une bonne idée, ça pourrait marcher ce site. Mais quel dommage, tout ce trashtalk, ce manque d’humour, ou du moins ce cruel manque de raffinement. Un minimum de finesse dans la défonce, mec. Là ça ne donne pas envie de retourner sur ton site. C’est vraiment dommage, le concept est tellement bon !

  4. Devant tant de provocations et de réactions – parfois utiles, parfois pas, je me décide à prendre ma plume – tout cela aura au moins eu le mérite de faire sortir l’ours que je suis de sa tanière. Et j’ose penser que ma démarche est positive – des réminiscences de la journée de la gentillesse, c’est pas si loin. Bref, je vais oser quelques critiques, oui, mais aussi quelques conseils pour aller, j’ose le croire, vers du mieux.
    Le principe éculé de ton blog mec, reste bon, même si un peu trop monomaniaque à mon goût, donc dans l’excès par nature. En revanche, tu pourrais faire mieux sur certains points.
    A commencer par ta propre personne, ou plutôt ton propre profil. Rien sur toi, nada, sur ton objectif ici, le pourquoi de ce blog, ce que tu attends d’un lieu quand tu t’y rends, bref, une présentation. C’est important parce que sans ça, on ne sait pas sur quels critères tu te bases pour chier ton vomi (ce qui est ton droit, liberté d’expression oblige), mais s’il-te-plaît fais-le intelligemment, car aujourd’hui il est facile de penser que ton seul but est de descendre ces lieux point barre, mais surtout de te sentir puissant en t’asseyant sur ta frustration caché derrière ton clavier – j’en sais rien, toi-seul le sais, mais clairement c’est l’impression que tu peux donner. C’est possible et simple sur WordPress, ça rajouterait un peu de consistance et surtout de crédibilité à ton blog (et accessoirement on te taxerait peut-être un peu moins de sans-couilles).
    Ensuite le choix de tes cibles. D’une part on est censé parler ici de « différents lieux de vie dans Paris », mais en dehors du 9ème et du 10ème et de quelques rares incursions en-dessous des Grands Boulevards, tu vas pas bien loin. On s’imagine facilement pouvoir trouver où tu habites en reliant quelques cordelettes sur une carte, on peut aussi facilement imaginer ce sont des cibles que tu as choisies de descendre avant même d’y entrer, parce tu les connais déjà un peu (à force de passer devant tous les jours). C’est compliqué de prendre le métro et de passer la Seine ? Nan. C’est risqué de se faire un avis sur un endroit que t’as jamais vu et dont t’as jamais entendu parler avant ? Toi seul le sais.
    D’autres parts, et toujours sur le choix de tes cibles, franchement mec, là encore tu fais dans la facilité… Delaville, The Frog and Princess, le Corcoran’s, le O’Sullivans… La moitié de tes victimes sont des pompes à fric sans âme tout le monde le sait, et les quartiers que tu fréquentes, à commencer par les Grands Boulevards sont des pièges à touristes et jeunes cadres qui a envie de s’éclater, pas toujours avec bon goût je le reconnais. Qui s’imaginerait trouver un tant soit peu de qualité, de confort et de chaleur dans ces endroits-là ? Tu veux pas descendre le KFC de Strasbourg Saint-Denis tant que tu y es ? Sérieux, prends un peu la peine de donner de la profondeur et de l’intérêt à ton sujet…
    Facilité encore, dans le choix du ton que tu emploies, et de tes arguments. C’est toujours la même chose, à croire que tu sais déjà ce que tu vas écrire avant même d’avoir mis les pieds dans un endroit : c’est moche, ça pu la pisse et la sueur, le service et la bouffe sont à chier, et pour finir c’est cher. Et encore. Et encore. C’est vraiment tout ce que t’as à dire ? Tu vas finir par lasser mec… Rapidement. Très, rapidement. Tiens, d’ailleurs, c’est cher ? Tu t’attends à quoi quand tu vas au Delaville ? Tu crois que le mec qu’a monté ça il va te vendre ta binouze 2€, juste pasqu’il est cool et que c’est un grand philanthrope ? Ces gens sont dans le commerce mec, ils font ça pour gagner leur vie avant tout. Ils sont obligés d’afficher leurs prix, après si tu fais le choix d’entrer et de raquer ta pinte 8€, ça devient ton problème, t’es pas obligé d’y aller.
    Enfin, et de façon complètement personnelle, même si j’ai jamais foutu les pieds dans les 3/4 des endroits que tu plombes (pourtant on doit habiter le même quartier, et j’ai pas attendu ton blog pour penser la même chose que toi, avec juste un peu plus de décence), je ne peux m’empêcher de remettre en cause ta critique (sur le fond bien-sûr. Sur la forme : voir plus haut). Alors oui, j’ai un côté bobo, hipster, ce que tu veux, et je vais chez Nanashi. J’ose le dire. Et je kiffe. Alors quand tu dis que c’est pas frais, tu te plantes. Quand tu annonces 14€ pour une souplette aux champi, c’est juste très faux. C’est pas donné mais à ce prix t’as de vrais plats qui sont bons et un minimum copieux. Du coup, tout le reste là, c’est bidon aussi ? Dis, dis ?
    Si tu lis bien t’as de bons conseils pour faire, peut-être, de la qualité de ton blog. Parce que pour l’instant… Facile, facile, facile, et il vaut pas beaucoup plus cher que les quelques euros dépensés dans une pinte même hors de prix au James Hetfeeld’s.
    Allez, fais-moi plaiz’, bouge toi l’fion mec !

  5. mh, pas faux ce qu’il dit Anthony: quels sont les critères pour que l’etablissement soit a chier. Il faudrait y retourner plusieurs fois pour constater si l’ambiance est la même que la 1ere fois passée. C’est vrai que quelques infos sur le « tailleur » de pubs/bars/restos serait la bienvenue de manière à établir un profil.

    Autrement, c’est un sujet intéressant et commençant par Paris, il y a de la ressource.

    • Merci extaze ! A me relire j’ai l’impression d’avoir pondu un pavé indigeste (de quoi me faire descendre grave ici !), mais il y aura au moins une personne qui m’aura lu. Ouf !

  6. C’est assez déstabilisant de lire des réactions comme la tienne Anthony, j’avoue que je ne sais plus si tu dis ca au 1er degré ou au 2nd.
    J’ai l’impression que tu donnes à l’auteur de ce blog (que je ne connais pas plus que toi) des conseils pour réussir son bac ou booster ses ventes.
    Je ne suis pas sûr que l’auteur cherche à devenir le Télérama Sortir des endroits à éviter à Paris, de même je ne pense qu’il ait attendu tes précieux conseils pour remarquer que le style pouvait être particulier et les arguments trop courts.
    Mon conseil: donne des cours particuliers à des étudiants de l’efj et arrête d’appeler à tout bon de champ tout le monde mec. Je te jure ca fera du bien à tout le monde ne plus lire tes propos si convenus.

    • Aaahhh… Ou comment combattre le feu avec le feu Coco ! Merci de ton conseil.
      Si j’avais pu écrire au sieur Alf en privé je l’aurais fait, mais je n’en ai pas la possibilité. Si mes propos si convenus ne te plaisent pas, tu m’en vois navré, et je ne t’ai pas obligé à me lire.
      Et je te rassure, je n’ai absolument pas l’intention de m’éterniser plus longtemps sur ce blog, je ne suis pas sur un forum et j’ai d’autres chats à fouetter. Amicalement !

  7. Sur le même modèle que « si tu n’aimes pas ces restos n’y va pas » et « si tu n’aimes pas mon commentaire ne le lis pas » je propose  » si tu n’aimes pas ce blog n’y fout pas les pieds ». Surtout si c’est pour laisser un pavé et ensuite faire croire que tu ne t’interesse pas aux réactions antho. Faut pas déconner, tu as répondu a extaze 15 min aprés, et pour coco tu as réussi à tenir 27 min. Tu es resté devant le blog en te rongeant les ongles, en te demandant si on allait t’aimer. Si tu veux feindre l’indifférence, un astuce, aprés ton message vas faire un tour, et si vraiment tu as besoin de l’approbation d’inconnus pour savoir si tu es drole, tu as facebook. Quoi qu’une corde serait plus constructive. Finalement tu as fait comme l’auteur de ce blog, mais sans l’assumer, ce qui est triste.

    • Toi qui viens de poster ce commentaire si constructif, tu auras remarqué que l’on peut simplement être informé de la publication de nouveaux commentaires, rien qu’en cochant une petite case. Ainsi, chacun peut répondre lorsqu’un nouveau rigolo vient poser son pavé, et ce, sans avoir à retourner sur ce blog. Ce que j’ai fait, perso. Il reste visiblement une foule de crétins qui ne savent respectent les avis des uns, des autres, et qui dégainent à la moindre occasion les mots qui fâchent. Il s’agirait de grandir…

  8. Chacun est libre d’avoir son opinion (aussi tranchée soit-elle) sur une chose aussi simple que la qualité d’un bar. Le souci, c’est que cet article transpire tellement la mauvaise foi, qu’on hésite entre les éclats de rire, et la sincère condoléance.
    Pas une ligne sur le prix des bières! -(rien que ça)- Alors que c’est peut être le seul endroit à Paris où l’on peut savourer une Chouffe à 5,50€ 24/7 !!
    Alors oui, les soirées kékés Kamaro sont ultra chiantes et le son BEAUCOUP trop fort pour s’entendre réfléchir. Mais en fin d’aprem, sur fond de bon Hard Rock/Metal au volume sonore décent, l’ambiance est des plus sympathiques. Il faut donc juste choisir le bon moment pour y aller.
    Ps: Et si tu n’aimes pas Metallica… j’ai envie de te dire, ça devient trop subjectif pour que quiconque en ait quoi que ce soit à foutre de ton article. Peut-être aurais-tu préféré qu’ils passent de l’homo dance ou du NRJ Bieber H24… mais perso Metallica me convient parfaitement. A bon entendeur…

  9. cher monsieur

    votre commentaire doit porter sur un autre bar que le james hetfeelds pub car vraiment les critiques que vous portez a l encontre du dit bar ne correspondent vraiment pas avec celui-ci et pourtant de vrai critique il y en a . en effet en tant que directeur du bar je peux vous dire que la musique est trop forte que les verres en plastiques peuvent déplaire a juste raison ainsi que le fait que Metallica ne soit pas tres présent dans nos playlist a partir d une certaine heure et je fais l impasse sur d autres points a corriger ce que nous nous efforçons de corriger au fil du temps donc afin de vous évitez de dire des conneries qui n ont rien a voir avec la réalité je vous suggère de passer bientôt afin que je puisse vous faire découvrir les points positifs de ce bar qui concerne tout le monde que ce soit le cadre que vous qualifiez de médiocres comme des personnes qui sont arrogantes de leur ignorance tels que vous nous nous ne jugeons pas nous servons et rions avec tout le monde .

  10. Faut quand même être aigri dans l’âme pour alimenter un site de ce type, non? Passer son temps à dénigrer, à critiquer… J’ose espérer que ces critiques sont au moins justifiées. Hélas, c’est même pas sûr.

  11. « On se demande bien comment il se fait qu’il existe encore des gens pour nommer un bar du nom du frontman du quatuor de ploucs californiens le plus surestimé de l’histoire du rock. » C’est pas faux ! Effectivement, il fallait oser (mais les cons, ça ose tout, et d’ailleurs à ça qu’on les reconnaît !) appeler un bar du nom d’un type qui a tout de même l’air d’être assez con, et assez imbu de sa personne : un représentant musical de l’américain moyen, amateur d’armes à feux, de bière et de gonzesses à poil sur des pages de magazines érotiques que l’on punaise dans sa chambre ou ailleurs (comme on le voit par exemple dans le clip de « Nothing Else Matters »), qui défend la liberté individuelle contre l’Etat omnipotent en réclamant des baisses d’impôt, comme savent le faire les Libertariens américains. Enfin bref, un équivalent yankee de notre beauf national, si bien caricaturé par Cabu.
    Sur le plan musical, je suis plus réservé, même s’il est vrai que j’ai toujours eu du mal à considérer l’étalage de plouquerie et de beaufferie féroces dont les membres de ce groupe font si souvent étalage comme la plus belle manifestation du génie musical moderne. Metallica reste un groupe de référence essentiellement pour les conducteurs de gros cubes qui font du bruit (ils sont un certain nombre), mais aussi des adolescents boutonneux de race blanche qui cherchent à exprimer leur haine de la société et leurs parents en s’habillant en noir, en lisant Lovecraft et en écoutant « Sanatarium » ou « Call of Ktulu ».
    Pour le reste de votre critique, continuez dans ce sens là, vous êtes sur la bonne voie, mais n’oubliez jamais que « tout ce qui est excessif est insignifiant » ! Et puis faites preuve d’un peu de courage : dévoilez votre identité ! Et si vous cherchez d’autres idées de lieux surfaits à Paris, je peux vous suggérer le Rosa Bonheur, le café Oz de Châtelet (une référence dans la nullité jeune), le Bouddha bar (pour la déco je dis pas, encore que ce côté kitsch prétentieux et grandiloquent soit assez insupportable; mais pour les prix, c’est l’une des plus grosses arnaques de Paris !), et quelques autres encore. Pas mal de ces endroits servent d’ailleurs de repaires aux membres du site OVs pour y faire des sorties (c’est tout dire !!). A plus.

    • « Fallait oser »… Ouais, encore que, déjà faut-il connaître le personnage !
      Je t’invite à faire la sortie des collèges et lycées, et d’interviewer les jeunes en leur posant la simple question suivante: « qui est James Hetfield? ». Je prends les paries que moins de 10% des interrogés sauront te répondre (et encore, à mon avis je suis large). Choisir ce nom n’a donc en réalité rien d’opportuniste, ça ne sert au mieux que de clin d’œil à ceux qui écoutent du métal. Et toute ta pseudo psychosociologie sur l’individu en question est probablement le plus magnifique hors-sujet de l’Histoire de la critique de comptoir. Je ne vois pas bien en quoi le fait de savoir que c’est un beauf adorateur de vieilles bagnoles, de flingues et de NFL (ce qui peut d’ailleurs s’appliquer à peu près à n’importe qui sur Terre, la beaufitude ayant un champs d’action presque illimitée) discrédite de près ou de loin; 1/ la qualité de service/l’ambiance d’un bar. 2/ Le talent d’un artiste.
      Regarde, dans ton commentaire tu voles une citation d’Audiard. Savais-tu que ce type a été toute sa vie un fan de vélo, et a même pendant un temps hésité à devenir cycliste professionnel. (On connait tous le niveau intellectuel moyen d’un cycliste, et encore plus celui d’un fan du tour de France. On est d’accord?). Or, est-ce que ça l’a empêché d’être un génie du cinéma? Certainement pas.

      En bref, ta belle plume ne suffira pas à te donner raison, et encore moins à te rendre plus intelligent que celui qui a baptisé ce bar, le « James Hetfieeld ». Je me sens moi-même plus imbécile après avoir perdu 20 min de ma vie avec un Troll comme toi. Enfin bon… prends le comme une petite dédicace d’un demi-con (mais conscient), à un vrai con (sympathique) qui s’ignore.
      A plus.

  12. Il suffit de voir de quoi est constitué le public des concerts de Metallica pour comprendre qu’on a affaire globalement à des beaufs qui gueulent comme des porcs, et qui ne sont intellectuellement guère différents du public de supporters du PSG, de l’OM, ou de tout autre club de foot ! C’est d’ailleurs un public majoritairement masculin, ce qui est assez significatif ! Le fait de rajouter çà et là 2 ou 3 balades, histoire de faire venir un peu de public féminin, n’y change rien ! Jouer comme une brute en faisant saillir ses gros muscles, avec une tête de gros méchant : voilà la conception de la prestation scénique des membres de Metallica, que le nouveau bassiste Trujillo a d’ailleurs su faire sienne avec brio, mais finalement avec la même crétinerie ! La conception de la musique qu’exprime un groupe comme Metallica, ne me semble pas tellement différente de la manière dont Hitler ou Staline pouvait concevoir la politique : à savoir comme une arme de guerre prête à tout labourer sur son passage ! Merci pour les oreilles ! Mais ce n’est pas tellement le fait qu’ils jouent une telle musique qui me gêne, puisque moi-même j’y trouve des satisfactions, et je ne déteste pas l’écouter de temps à autres, même si je ne pourrais pas supporter un concert de 2 ou 3 heures, rien qu’avec eux jouant comme des brutes prétentieuses et auto-satisfaites, et avec le regard méchant. Ce qui me gêne, c’est cette prétention apparente consistant à croire qu’ils sont des génies, et que ce qu’ils font s’inscrit dans le « Hall of Fame » de l’histoire de la musique occidentale (sans doute à côté de Bach, Mozart, et quelques autres). Ajoutées à cela leur prétention et leur beauferie d’américains moyens adeptes d’armes à feu (façon Charlton Heston, défenseur de la NRA; voir « Bowling for Columbine » de Michael Moore), de libertarisme égoïste, de bière tiède et de femmes à poil, et vous aurez la quintessence de la beauferie universelle, qu’elle soit américaine ou européenne. Le succès mondial de ce groupe (en tous cas des 2 côtés de l’Atlantique) nous prouve que ces beaufs ont su créer des personnages scéniques et une musique de bâtards auxquels s’identifient tout naturellement tous les beaufs moyens, pour peu qu’ils aiment la guitare saturée, s’habiller en noir, et qu’ils acceptent de laisser leur copine (s’ils en ont une) toute seule à la maison pendant le concert de leur groupe préféré, à l’image du supporter moyen de foot (ou de tout autre sport de brutes), qui en fait autant pendant la prestation au stade Vélodrome ou au Parc des Princes du match PSG/OM. Autrement dit, c’est un truc de mec, mais plutôt très con et qui se croit « viril » : c’est le beauf moyen comme on aime le détester, pour peu qu’on soit lecteur de Cabu ou de Crumb, comme c’est mon cas.

    • Magnifique. Alors en l’espace d’un seul commentaire, on a eu droit a: deux comparaisons foireuses, une contre vérité, 3-4 amalgames, un point Godwin, une contradiction, et une crétinerie féministe moyenne.
      C’est du très haut niveau. Et encore, je pourrais rajouter le fait que tu cherches à t’élever au dessus de tout ça en vantant ton admiration à Cabu. Là, on frôle la palme d’or. Dénoncer la stupidité d’un groupe de rock pour ensuite encenser un caricaturiste crétin, gauchiste libertaire, faux transgresseur (anti religion, mais pro sioniste!), sans vrai talent et surtout sans aucune créativité quelconque.

      Dire que je m’apprêtais à démonter point par point ton argumentation… mais en fait c’est même pas nécessaire, tu as tout fait toi-même. Bravo pour cette performance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s