Le 41 Club

club 41

Adresse : 41 rue de Quincampoix 75004 Paris

Téléphone : 0140270790

Un incontournable du stupre parisien, on y rentre comme dans un moulin si tant est qu’on est non-accompagné et bien ré-bou, mais en chemise. Dedans, c’est le mouvement perpétuel. On monte sans cesse à l’étage, on redescend, des gens se mordillent les doigts en regardant une rombière sucer le nœud d’un pompier raté, tandis qu’une demi-douzaine de rugbymen se secouent la bite en attendant leur tour.

Vous pouvez, pour vous détendre, boire une bonne rasade de Clan Campbell servi dans un verre Fanta au comptoir, ou opter pour une boutanche de vodka sobrement étiquetée « Wodka » (8,99 euros chez tous les bons hard-discounters). Sérieux, les gars, on dirait une boîte roumaine votre truc.

Qu’on les laisse s’entre-dévorer dans leur trou à rat miteux.

Publicités

2 réflexions sur “Le 41 Club

  1. La dernière fois que j’y suis allé, une pute édentée est venue se coller à moi et m’a fait un strip tease, c’était comme dans un film d’horreur. Et non loin de là, deux gros jackys du Val de Marne à queue de rat étaient en train de se sucer la queue dans les escaliers. En rentrant chez moi, je me suis fait détrousser par 5 ou 6 racailles qui m’ont attaqué dans le dos dans une rue ténébreuse. Une bien triste soirée.

  2. Sur conseil d’un restaurateur du quartier, je suis allé dans ce club ce samedi à 2h. Eh bien si j’avais su…

    Premier choc dès l’entrée : 22€ l’accès. On vous prend votre veste et votre sac et l’on vous dénude déjà le portefeuille…

    Je descends par l’escalier de droite sans trop savoir où je vais atterrir. Hop, une bière et je m’assieds. Sur la piste, deux pauvres femmes (moches et vulgaires) pour une trentaine de pauvres mecs (du genre beauf, pas beaux, pas classes, sans style) se trémoussant autour. Ca pue la loose…

    Je remonte et croise un travelo. Ok.
    Dans le backroom, que des gars moches une fois de plus.
    Au fond, les toilettes. Sales, sans savon : super.

    Le DJ est un guignol qui ne sait pas faire une transition correcte et joue tous les morceaux les plus ringards du répertoire. L’ambiance est miteuse, il ne se passe rien.

    Au bar du bas, je commande une dernière Heineken à 22€ (le choc putain), me l’enfile et remonte vite chercher mes affaires pour fuir ce club vraiment bidon.

    Je n’y retournerai jamais.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s